Tourmentine

To content | To menu | To search


Tuesday 18 August 2020

Pas prêt pour le desktop

Vous le savez sans doute, je suis un grand fan de Linux (et du libre en général), mais il faut reconnaître que pas mal de choses ne sont pas au point. Et au rang des trucs qui déconnent (beaucoup), il y a tout se qui touche aux pilotes et périphériques, tout ce qui est au premier plan ou presque sur une station de travail.

Je n’ai pas trop de problèmes avec mon vieux laptop...parce qu’il est vieux, et que le matos est relativement bien supporté. Ce qui n’empêche pas d’avoir des bugs d’affichage indignes du XXIe siècle, genre des artefacts qui apparaissent sur toutes les fenêtres ou une barre des tâches qui en oublie certaines aléatoirement (oui XFCE, c’est à toi que je parle).

Exemple de la barre des tâches qui a merdé à peine cinq minutes après la première édition de se billet (à droite l’emplacement sensé afficher le titre de mon terminal, qui évidemment n’est plus cliquable et ne sert donc à rien):

Exemple d’artefacts apparus à peine plus de vingt-quatre heures plus tard:

Pour le taf par contre c’est une autre histoire: j’ai commencé un nouveau boulot début juin, il m’a été fourni sous Windows par défaut. Comme mon travail consiste principalement à gérer du Linux, je passe mon temps dans une VM et Windows me sert principalement pour ouvrir une session et faire du Skype. J’ai donc logiquement fini par créer une partition à part et y installer un Linux tout confort.

Et c’est là que les emmerdes ont commencé: c’est simple, rien ne marche. Je passe sur l’installation dans un disque LVM, toujours bien galère, mais le reste a été un merdier sans nom: pas de serveur X fonctionnel au reboot, obligé de tout faire en ligne de commande, les partages Samba inexistants, etc. Un défi permanent à chaque élément à faire fonctionner, il faut aimer perdre du temps. Là je viens de passer l’après-midi à essayer d’appairer un pauvre casque bluetooth, en épluchant les wikis... Il semblerait que ce soit du à une sinistre histoire de dual-boot, il faut extraire la clé d’appairage de la partition Windows (ce qui n’a évidemment pas marché), bref c’est l’horreur.

Tout cela donne envie d’installer carrément une Ubuntu bien dégueulasse (oui en même temps je suis joueur, j’ai tenté ArchLinux/Manjaro)...voir de revenir sous Windows. Mon âme de libriste sera blessée, mais au moins tout fonctionnera.

Saturday 25 July 2020

Dans ton qmail

C’était prévu depuis longtemps, ce fut long et chiant, mais c’est fait: le vénérable qmail a été débranché cette nuit. Il était en service sur la Tourmentine depuis au moins 2007, le répertoire a d’ailleurs été créé le dimanche 30 avril 2006, ce qui ne nous rajeunit pas. Ça a été également l’occasion de se débarrasser de son copain vpopmail dont l’usage commençait à devenir pénible.

Il a été remplacé par le non moins vénérable Postfix (qui, ironie, était le serveur utilisé avant qmail) qui s’interface via ses milters au reste de l’écosystème (opendkim, rspamd et clamav), à Dovecot via une socket, et possède même son mini-firewall perso.

Le tout est maintenant déployé via un rôle Ansible top moumoute pour des futures mises à jour qui chantent.

Billets connexes

Monday 29 June 2020

La rage est mon énergie

Pour le clip, c’est par là. Je vous conseille également la bio de John Lydon a.ka. Johnny Rotten, même si à part le titre tout ça n’a rien à voir avec l’histoire qui va suivre.

Quand je suis arrivé dans mon nouvel appartement, fin mai, le cabinet immobilier m’a fait passer par une boite, Bemove, qui m’a choisi un fournisseur d’énergie "alternatif", car on ne parle plus d’électricité ou de gaz mais d’énergie. Ça s’annonçait bien, c’était trois fois moins cher, c’était suédois, c’était Vattenfall (vous en avez peut être déjà entendu parler, ils ont fait une campagne de pub il n’y a pas longtemps)

Le 8 juin je reçois une facture de 18.46€ de "mise en service sur raccordement existant", je ne m’inquiète pas plus que ça.

Le 24, je reçois une facture de clôture de contrat. je les contacte via leur site, pas de réponse.

Je vous la fait courte mais après plusieurs heures passées au téléphone (moi qui n’aime pas ça...) avec les différents services client, j’ai fini par démêler plus ou moins le truc. Dans l’ordre:

  • Bemove a transmis un numéro PDL qui correspond à l’appartement de mes voisins (?)
  • Enedis a "perdu" l’appartement suite à une obscure migration informatique (?!)
  • et Vattenfall se basant sur ces informations ne trouve pas l’appart (sans blague...), raccorde tranquillou chez les voisins, se prend une demande de résiliation parce qu’il y a déjà un abonnement, et me "préviens" vingt jours plus tard avec une facture de clôture.

Comme si tout cela n’était pas assez absurde, Vattenfall ayant eu une attitude assez peu professionnelle et me demandant 18.46€ supplémentaires pour refaire une souscription, je demande à Bemove de changer de fournisseur. Je prends le deuxième plus avantageux soit Total Direct Energie (oui filiale du pétrolier du même nom, mon petit cœur d’écolo est mort un peu plus ce jour là), qui me demande... plus de 50€ de frais de mise à service car il s’agit d’un nouvel abonnement.

Je crois que je deviens fou.

Et vive la concurrence !

Tuesday 16 June 2020

Heureux comme un basilic en Bretagne

la bande à Basil

Comme dit précédemment (il y a une éternité...), j’ai déménagé avec grand plaisir, et pas dans un de ces pays imbéciles où jamais il ne pleut. Au contraire niveau pluie on est gâtés, je n’ai jamais vu autant d’escargots, et pourtant je viens de Bourgogne.

J’ai fait un saut à Paris la semaine dernière, j’y suis resté à peine une journée mais ça a suffit à me gonfler, quelle ville de fous. Je ne suis pas prêt d’y retourner.

Allez salut, #la bizh comme ont dit dans le coin, enfin plus haut mais c’est pas grave, ici c’est le sud de la Loire, 44 represent TAVU.

Billets connexes

Saturday 9 May 2020

Go Go Go ! (2)

Environ quinze ans après, je vais ENFIN quitter Bloody Paname dans quelques semaines, si tout va bien (la période est incertaine...)

La destination demeure secrète (#teasing), mais sachez qu’un déménagement...c’est du boulot, je n’en vois pas le bout.

En relisant le premier billet je mesure tout le temps qui à passé, à l’époque le site tournait sous un CMS maison, hébergé à la maison sur un vaillant HP Omnibook 900 qui va enfin prendre une retraite bien méritée à la déchetterie.

Je vous donne des nouvelles rapidement (ou pas), et comme on dit en ce moment: « prenez soin de vous »

Billets connexes

Wednesday 6 May 2020

Souvenirs, souvenirs

J’ai coutume de dire que je suis un homme du XXe siècle (#teamvieux), la preuve je cite feu l’idole des jeunes dans le titre.

Eh bien en faisant du tri dans mes affaires pour un projet top secret que j’ai (#teasing) j’ai justement retrouvé deux-trois trucs qui viennent directement des années 90:

56k

dos 6.2

wow95

Si la terre est plate, le temps doit être circulaire non ? Réveillez-moi quand on aura fait un tour de cadran et qu’on sera revenu dans ces années-là. Merci d’avance.

Monday 27 April 2020

Microblog

Petit billet rapide sur la vie de la tourmentine:

  • mise à jour Python (3.7 partout, adieu 2.7) et PHP (7.3->7.4)
  • DNSSEC fait de plus en plus chier, je vais le désactiver et repartir de zéro, en espérant que ça ne pète pas tout
  • Et en parlant de microblog, non Pleroma n’est toujours pas réparé, cherche serveur dans un langage normal (genre PHP quoi).

Je n’ai pas dépassé les 5000 caractères, ouf ;)

Billets connexes

Friday 20 March 2020

Macroblog

Un rapide billet pour dire que l’aventure microblog et fédivers à tourné court, la mise à jour vers la v2 de pleroma s’étant particulièrement mal passée.

Alors que les précédentes mises à jour n’avaient jamais posé de difficultés, celle-ci a eu le mauvais goût de planter en plein milieu. Et les backups ont eu l’encore plus mauvais goût de ne pas fonctionner non plus (testez vos procédures de restauration, on ne le dira jamais assez). D’ailleurs pour les utilisateurs PostgreSQL, ne faîtes pas de dump "SQL", c’est une horreur quand on doit restaurer une table ou un schéma en particulier.

Du coup pour l’instant mon compte pleroma est en quelque sorte vitrifié, il est toujours en ligne mais je ne peux plus m’y connecter. Il faut que je trouve du temps pour essayer de le sauver sans tout reformater mais ce n’est pas pour tout de suite (car non je ne passe pas mon temps devant la télé).

Billets connexes

Strange Days

Pour le clip c’est ici, je n’ai toujours pas trouvé comment insérer des média en markdown.

Jours étranges donc. En ces temps de crise sanitaire, le soleil fait un retour bienvenu après un hiver bien pourri, tout le monde est à la maison, ça pourrait être une ambiance vacances mais personne ou presque ne sort.

Il faut garder des horaires normaux mais pas pour les sysadmins, du coup hier j’ai fait grasse matinée car je devais bosser en "HNO". J’ai voulu profiter du soleil et vers midi je suis sorti faire un tour "lié à l’activité physique", muni de ma carte d’identité et de ma précieuse attestation de sortie (les gens qui n’ont pas d’imprimante et qui n’ont rien écrit à la main depuis 20 ans apprécieront le fait qu’il faille recopier ladite attestation à la main, parce que sinon c’est un peu trop facile...)

Grand soleil, donc, 20°C environ, un temps estival. et pourtant quasi personne dans les rues, quand on croise quelqu’un on hésite à dire bonjour mais on hésite pas à se reculer d’un mètre ou plus, ambiance.

Mais le gros plus, si il doit y en avoir un, c’est le calme: avec une grosse partie des connards de parisiens partis en province, il y a beaucoup moins de bordel, et surtout beaucoup moins de voitures qui circulent. et l’effet sur la pollution commence à se faire également sentir.

Une situation à la fois super cool et super inquiétante, on ne sais pas vraiment ce qui va se passer par la suite, ni même quand. Et tout ça n’arrange pas mes affaires (spoiler).

Saturday 7 March 2020

In the dark (2)

Cela fait quelques mois que j’ai succombé à la hype du thème sombre et jusqu’ici ce n’est que du bonheur, je n’ai aucune envie de revenir en arrière.

J’ai mis toutefois un peu de temps à comprendre pourquoi la moitié des applis restaient désespéramment en mode clair, ou qu’il fallait forcer le thème: je n’avais configuré que GTK , et pas QT...

Et après sélection du thème qui va bien (Adwaita-Dark, qui a le bon goût d’être disponible en GTK et en QT)...ça ne marchait pas non plus. il faut dire qu’il y avait un gros warning dans l’interface:

J’ai donc mis la variable:

export QT_QPA_PLATFORMTHEME="qt5ct"

dans mon .profile et j’ai redémarré la session. Ô magie, les applis récalcitrantes sont maintenant en mode sombre !

Prochaine étape: le smartphone. Mais ceci est un autre billet de blog.

Billets connexes

- page 2 of 28 -