Tourmentine

To content | To menu | To search


Thursday 20 December 2018

Vous vous rappelez de l'iPod ?

20181218_172130.jpg

"playing Amparanoïa - En la noche (1997)"

Et bah ça, c’était avant 🙂

Acheté en juin 1999 à la Fnac de Dijon, équipé d’une carte SmartMedia de 32 Mo doublant la mémoire d’origine, on pouvait y mettre un album complet en MP3 en jouant sur la compression. Souvenirs...

Il fonctionne à peu près bien même si la stéréo n’a semble-t-il pas survécu, et le câble de synchro comme le soft d’origine sont introuvables, dommage 🙁

Wednesday 19 December 2018

Tarte-îles-flette

Pour changer une petite recette, du gras a coulé sous les ponts depuis ma première tartiflette, et quand c’est l’hiver quand ça fait froid, on a envie de soleil, du coup je vous propose une tartiflette des îles ou presque.

Avec du tofu à la place des morceaux de cochon parce que la souffrance animale c’est so 2017 (malheureusement non...)

 

INGRÉDIENTS

1 patate douce le poids de la patate douce en pommes de terre (environ 4 petites quoi)
1 Oignon jaune 1 Gousse d’ail
1 Reblochon fermier (450g) 200 ml de crème de coco
180g de tofu fumé 1 cuillère à café de noix de muscade en poudre

 

PRÉPARATION

  1. Éplucher toutes les patates, les mettre à bouillir jusqu’à ce qu’elles soient un peu tendres (environ 20 minutes)
  2. Pendant ce temps, éplucher l’oignon et l’émincer, le faire cuire à la poêle dans un peu d’huile d’olive avec le tofu préalablement coupé en dés.
  3. Une fois le tout prêt, frotter à l’ail un plat à gratin, y placer une moité de patates/patates douces, ajouter la moitié de la crème de coco et saupoudrer de muscade. Remettre une couche de patates, et finir par le reste de la crème et encore de la muscade parce que c’est bon. Recouvrir le tout de généreuses tranches de Reblochon qui vont rendre l’orgie complète.
  4. Mettre au four une demi-heure
  5. Se faire péter le bide 🙂
20181219_200211.jpg

j’ai déjà plus faim là

 

Billets connexes

Tuesday 6 November 2018

1000 jours

cookieclicker-2018-11-06_22-34.png
C’est ce qui s’appelle ne pas avoir de vie

 

Voila donc mille jours que Cookie Clicker m’accompagne, de façon plus ou moins intensive, mais toujours régulière. Si vous ne connaissiez pas ce jeu ne me remerciez pas, il suffit d’y goûter pour savoir ce que fait une drogue dure. Il fait partie de ces fameux idle-games, à mi-chemin entre le Tamagotchi et le jeu vidéo, qui n’ont pas l’air de prendre de temps au premier abord (quelques minutes par ci par là), mais qui finissent par en prendre énormément.

Avant ce jeu j’avais pas mal joué à Candy Box 2, qui est d’ailleurs la source d’inspiration de l’auteur de Cookie Clicker 🙂

Billets connexes

Saturday 13 October 2018

Aux chiottes !

Suite à ce lien trouvé sur le Journal du Hacker, j’ai décidé de migrer la forge comme tout le monde de Gogs vers Gitea. En effet, hormis une interface en français qui fait zizir, ce soft permet beaucoup plus de choses.

La migration par contre n’a pas été une partie de plaisir, Gitea ne fournissant pas de binaires pour l’OS du bien, il a fallu hacker les ports (portdowngrade a refusé de s’installer...) pour récupérer les versions 1.0.2 puis 1.4.0, pour finir sur la dernière version. Il a également fallu modifier les hooks git pour les adapter à Gitea et régénérer une nouvelle clé OTP.

Gogs est mort, vive Gitea ! Allez pour fêter ça, une tasse de thé 🍵

Billets connexes

Tuesday 9 October 2018

Revenge of DoH

Comme ça fait longtemps que j’ai pas cassé mes DNS, j’ai ajouté le dernier truc à la mode, a.k.a le DNS-over-HTTPS, en utilisant le fantastique doh-proxy.

Le DNS-over-TLS quant à lui n’est pas encore dispo, mais ça ne saurait tarder.

Ce ne sont pas des résolveurs publics, et de toute façon les résolveurs publics sont à éviter, préférez-leur un bon vieux Unbound !

NB: celui ou celle qui aura trouvé la référence du titre gagnera une partie de casse-briques :)

Billets connexes

Sunday 7 October 2018

My views on DNS

Il y a des fois où on vit des moments de grosse lose, comme hier par exemple où je me suis rendu compte que ns2.tourmentine.com, mon second serveur de nom, fournissait des zones privées à tout le monde :-(

Résumé: ça fait des années que je gère des DNS, j’en ai bouffé au boulot comme pas possible, et j’ai réussi à me planter comme un bleu sur le mix entre vues et réplication master/slave et surtout à ne pas m’en apercevoir (comme dirait l’autre, tester c’est douter). J’utilise donc les vues de BIND, qui permettent de donner des IP différentes pour un même enregistrement suivant le réseau où l’on est (IP publiques de l’extérieur, IP privées depuis le réseau local), c’est pratique mais un peu risqué comme idée.

En effet, la réplication utilise les mêmes vues, et mon second serveur de nom étant dans le même réseau local que le premier, il répliquait les zones de la vue interne...et donc les IP privées (!)

Je m’en vais donc faire comme ce qui se fait partout ailleurs, c’est à dire un domaine privé pour les IP privées, et abandonner les vues trop casse-gueules. Si le domaine et donc le site n’est plus accessible, c’est que je me serai planté quelque part :-) Un petit workaround à résolu le problème en attendant, mais ce sera plus propre comme ça.

Billets connexes

Monday 20 August 2018

Y'a comme un lézard

Ils font vraiment chier chez Mozilla.

Déjà au moment de Firefox 57 il y a eu de la casse, c’était paraît-il pour le mieux, n’empêche ça n’a rien changé aux fuites de mémoire et ça a en plus signé l’arrêt de morts de plusieurs plugins qui me manquent encore aujourd’hui.

Et voila que dernièrement c’est au tour de Thunderbird de bien bien foutre le bordel, ça commence par un Lightning aux fraises, impossible de télécharger une nouvelle version sur leur site...je finis par apprendre qu’il est maintenant intégré à Thunderbird (j’ai un petit peu du mal avec le concept d’add-on intégré par défaut, mais bon), et qu’il faut faire une manip tordue pour le faire fonctionner de nouveau.

Un petit coup de redémarrage pour récupérer Lightning...et me rendre compte que ça a pété FireTray au passage, extension qui me permet d’un coup d’oeil de savoir si j’ai des mails ou pas. Il faut croire que tous les devs se sont barrés chez gmail, car aucune extension permettant de faire ce genre de choses n’est compatible avec la version 60, et qu’une fonction aussi basique ne vaut pas le coup d’être implémentée nativement...enfin si, c’est en discussion depuis 2003.

C’est pas comme si ils manquaient de moyens, d’après une vidéo que j’ai raté à Pas Sage en Seine cette année et retrouvé via Papy Formation. Il faut croire qu’on ne peux pas à la fois payer des avocats et des locaux en plein Paris avec dorures et s’occuper des utilisateurs.

En attendant faute de mieux j’utilise alltray qui me permet de minimiser Thunderbird dans la barre des tâches, même si on perd le nombre de mails non-lus au passage...ça devient fatiguant.

Thursday 19 July 2018

J'ai pas le temps là (2)

Après des mois d’agonie, s’en sera bientôt fini de l’intégration de la tourmentine au NTP Pool Project. Il sera officiellement débranché le 31 juillet 2018 (R.I.P), mais le service ntp.tourmentine.com fonctionnant lui parfaitement bien, restera en ligne.

Billets connexes

Friday 11 May 2018

Le graph c'est la vie

ntp-pool-score_20180509171533_20180510171533(1).png
mon toujours très fluctuant score ntp

 

La métrologie est assurée sur la tourmentine par Collectd, solution qui a l’avantage d’être beaucoup plus légère qu’un Munin à base de perl par exemple. Ça ne marche pas trop mal mais il faut avouer que niveau rapports c’est un peu la misère, le front-end le moins pourri que j’avais trouvé jusqu’à maintenant était Collectd Graph Panel, qui "fait le job", même si la personnalisation est plutôt...minimale, et que les graphs sont gérés par le vieillissant rrdtool, c’est vous dire si c’est moche.

Après avoir essayé l’usine à gaz Grafana (c’est con, Icinga peut s’interfacer avec, mais quelle plaie à installer...), j’ai fini par me rabattre deux ans après tout le monde sur facette.

facette, c’est un peu comme gogs ou gitea: un équivalent en Go (faut aimer) beaucoup plus léger que le concurrent d’en face (à savoir GitLab pour les deux précédents), il permet d’avoir quelque chose de moderne et joli à peu de frais. Et magie du code compilé, c’est super rapide \o/

Billets connexes

Monday 7 May 2018

On va en boite ?

J’utilise un NAS QNap avec bonheur depuis quelques années, solution qui permet non seulement de stocker de nombreux films de vacances, mais aussi de faire joujou avec des machines virtuelles et autres conteneurs, entre autres Docker et LXC.

Un conteneur LXC est d’ailleurs la solution idéale pour avoir un accès shell pour pouvoir gérer le NAS et ne plus dépendre de l’interface web.

Malheureusement un bug très gênant faisait qu’il ne démarrait pas automatiquement au boot du NAS. Il était pourtant bien configuré avec "démarrage automatique", et le démarrage manuel se déroulait sans aucune erreur...

Après environ soixante-douze reboots, j’ai fini par trouvé d’où cela venait: utilisant OpenVPN il me fallait un device /dev/net/tun, que j’ai créé via les commandes magiques dans le fichier de configuration de mon conteneur LXC:

lxc.mount.entry = /dev/net dev/net none bind,create=dir
lxc.mount.entry = /dev/net/tun dev/net/tun none bind,create=file 0 0
lxc.cgroup.devices.allow = c 10:200 rwm

Il semblerait que le nœud du problème soit lié aux montages bind, qui décidément ne sont vraiment plus ce qu’ils étaient (j’ai eu également de gros problèmes avec eux au taf sous CentOS7). J’ai donc abandonné cette voie et j’ai plutôt opté pour une autre méthode, créer le périphérique tun directement dans le conteneur. Et comme il ne survit évidemment pas au reboot, j’ai donc créé le script /usr/local/bin/mkdevtun.sh suivant:

#!/bin/sh

mkdir /dev/net
mknod /dev/net/tun c 10 200
chmod 0666 /dev/net/tun

que j’ai fait appeler par systemd:

[Unit]
Description=Make /dev/net/tun device for openvpn
After=tlp-init.service
Before=openvpn.service

[Service]
Type=oneshot
RemainAfterExit=no
ExecStart=/usr/local/bin/mkdevtun.sh

[Install]
WantedBy=multi-user.target

Et hop, un conteneur qui se lance maintenant correctement, et avec OpenVPN \o/

- page 2 of 25 -