Tourmentine

To content | To menu | To search


Tuesday 6 December 2016

Muet comme une CARP

J’attendais le premier plantage de la nouvelle plateforme, ça n’aura pas été long: hier en fin d’après-midi le serveur a commencé à ramer comme une grosse merde, impossible de trouver pourquoi. Ça avait l’air mieux en fin de soirée, donc je me suis pas inquiété plus que ça. Erreur, en fait ça n’allait pas mieux.

J’ai fini par me rendre compte que le problème venait de l’IP failover (en contactant le serveur via son IP native ça allait tout de suite mieux), et plus précisément de CARP utilisé pour la redondance.

J’aurai peut être du me méfier quand il m’annonçait que chaque nœud était master...c’est ça d’être un tanche en réseau (tanche, carpe, humour)

Le plus étrange étant qu’il a tourné sans sourciller depuis la migration de vendredi dernier, et qu’il se décide, là maintenant, à ne plus fonctionner, même avec un reboot dans la gueule...bon.

Du coup ça marche mieux avec un simple alias, je sent que je vais devoir revenir à cette merde de heartbeat, faute de mieux.

Voila, je reste pas longtemps parce que c’est particulièrement une journée de merde aujourd’hui, j’ai pas que ça à réparer.

Sunday 4 December 2016

It's easy as 1-2-3

Bon ça faisait longtemps alors pour se détendre je vous propose une petite recette de cuisine. Aujourd’hui, le "One pot Chili", croisement improbable, bien que tout à fait mangeable, de deux recettes: une pour un riz Jambalaya (?!), et celle du Chili version Barack Obama himself (y-a-t-il une seule chose que cet homme ne réussit pas ?). C’est un plat qui se fait en gros en trois étapes, c’est facile comme 1-2-3 comme disait Michael quand il était jeune.

C’est parti.

 

INGRÉDIENTS

400g de tomates concassées 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
250g de haricots rouges 1/2 verre de riz
140g de maïs en grains 1 verre d’eau
1 piment vert 1 cuillère à café de cumin
1 oignon jaune 1 pincée de sel
1 poivron vert 1 pincée de curcuma
3 gousses d’ail 1 (grosse) pincée d’origan
basilic frais (8-10 feuilles) 3 cuillères à soupe de vin rouge

 

PRÉPARATION

1. On part sur une base classique ail+oignon+huile d’olive, j’ai indiqué 3 cuillères à soupe mais faites-vous plaisir, on en met jamais trop. Écrasez puis hachez l’ail, coupez l’oignon en dés. Personnalisez ensuite cette base avec le poivron coupé également en dés accompagné du piment coupé en demi-rondelles (pourquoi pas...). Faites cuire à feu vif environ 5 minutes, en remuant de temps en temps. Les rondelles vont se faire tendres, ça va devenir chaud et humide. Mmmmh.

Première couche
A B C

 

2. Ajoutez les tomates, le cumin, le curcuma, l’origan, le sel, le riz, un verre d’eau et les trois cuillères de vin rouge. Buvez le reste. Mélangez bien, portez à ébullition puis réduisez à feu doux et laissez mijoter à couvert pendant 20 minutes en surveillant (pas comme moi, ça a collé, aïe)

 

step2.jpg
1 2 3

 

3. Ajoutez les haricots rouges, le maïs et les feuilles de basilic en morceaux qui parfumeront ainsi délicatement vos doigts, poursuivez la cuisson durant 10 minutes.

 

Troisième couche

Baby you and me, girl.

 

Servir avec du cheddar rappé et de la crème sure, enfin si vous en trouvez, en tout cas ici en France rien n’est moins sure (lol). Vous pouvez également remplacer le riz par du quinoa, dans les même proportions, pour un résultat plus...Aztèque-Mex, si j’ose dire. Dernière chose: le piment utilisé est en fait un piment doux, n’hésitez pas à ajouter quelques Cayenne pour relever un peu le tout, voir un habanero si vous êtes joueur.

 

Friday 2 December 2016

I like to move it, move it (2)

Bon alors ça aura mis le temps mais c’est fait, les services de la Tourmentine ont été déplacés sur des nouveaux serveurs tous beaux tous chauds.

Plus de 6 (Six!) mois depuis la première location de ces serveurs, faites-moi penser à changer de métier (ou à avoir une vie moins merdique). Et encore, je vous parle pas des millions investis en R&D et l’armée de prestas embauchée pour finir dans les temps :)

Vous noterez au passage qu’en bon admin, j’ai bien choisi mon jour pour migrer.

PS: Pour l’instant Piwik & Owncloud sont encore en rideau, mais on verra demain.

PS2: Et spéciale dédicace à Reel 2 Real sans qui tout cela n’aurait pas été possible.

Billets connexes

Friday 21 October 2016

I like to move it, move it

Je suis en train de préparer la prochaine grosse migration de la Tourmentine: nouvel hébergeur (adios OVH, tu auras été cool), nouveaux serveurs (bonjour SSD et octo-core <3), et nouvelle version de FreeBSD, aka 11.0-RELEASE-p1 tout-neuf-de-la-semaine-dernière.

Et à propos de FreeBSD 11, la partie des Release Notes qui fait plaisir:

The GENERIC kernel configuration has been updated to include the IPSEC option by default. [r285142] (Sponsored by Netgate)

Ce qui signifie en clair que je n’ai plus besoin d’un noyau personnalisé pour faire communiquer mes deux serveurs en toute intimité, et surtout que je n’aurai plus à passer DEUX PUTAINS DE PLOMBES à recompiler le noyau à chaque faille de sécurité \o/

Pour en revenir à la migration, l’installation des serveurs étant quasi terminée (ça n’aura été ni rapide ni simple, et inversement, bref) elle devrait se produire dans les prochaines semaines. Avec un peu de chance, le prochain post sera servi de là-bas :-)

Billets connexes

Wednesday 21 September 2016

Kiss my NAS (2)

Cette été la chaleur a eu raison de mon NAS, ça a été l’occasion de passer à ça:

599257.jpg
 

Outre l’ajout de tiroirs qui permettent de faire comme les vrais et de changer les disques à chaud sans éteindre la bête, c’est tout bénef: vrai processeur intel (adieu poubelle ARM toute moisie), de la RAM à revendre (j’ai d’ailleurs celle d’origine de 1 Go, elle n’aura pas été facile à extraire et remplacer), ainsi qu’une vraie plateforme de virtualisation et conteneurs (j’ai pu avantageusement remplacer mon chroot debian de bricolo par un conteneur LXC tout propre).

Bref même si il a fallu y passer du temps et que tout n’est pas parfait (j’allais parler d’IPv6 mais ça va encore m’énerver, je vais donc m’abstenir), je ne regrette absolument pas cet achat. Si vous avez 200€ à mettre (disques non compris...), allez-y les yeux fermés !

Billets connexes

Wednesday 14 September 2016

Farewell

Mon fidèle compagnon, mon fils, mon frère, mon ami, n’est plus.

Mon cœur est en miettes, la sordide date du 12 septembre est maudite à jamais.

Friday 26 August 2016

proso-dis-moi-tout ! (2)

...dis-moi-tout, mais dis-moi surtout de lire ta doc, ça m’évitera de me rendre compte que recharger la conf ne recharge pas le certificat SSL, et me retrouver au bout de trois mois avec un certificat périmé.

Car si je l’avais lu, j’aurais su que recharger la configuration n’était pas suffisant, et qu’il fallait le faire également pour le module TLS.

Il existe bien un plugin pour ça, mais impossible de le faire fonctionner :(

J’ai donc fini par mettre un petit script en place qui utilise l’interface d’admin telnet:

nc localhost 5582 << EOF
module:reload("tls")
config:reload()
quit
EOF

Au moins, ça m’évitera de faire un restart tout crado et de couper les connexions des utilisateurs :)

En bonus la commande pour voir la date d’expiration d’un certificat Jabber (merci openssl et sa syntaxe simple toujours aussi facile à retenir):

openssl s_client -connect talk.tourmentine.com:5269 </dev/null -starttls xmpp | openssl x509 -noout -text | grep Not

Bien évidemment remplacez le nom du serveur par le votre.

Billets connexes

Thursday 26 May 2016

Faut pas prendre des v6 pour des lanternes (2)

ll y avait longtemps que ça n’était pas arrivé: ma connectivité ipv6 résidentielle est en vrac depuis ce matin. Ce qui veut dire en pratique, plus de Youtube, plus de Wikipedia, entre autres.

Du coup ça fait un peu mal au c*l mais bon:

# echo '1' > /proc/sys/net/ipv6/conf/all/disable_ipv6

Et tout rendre dans l’ordre.

Et dire que c’est au moment où je me bat pour faire fonctionner l’ipv6 sur ma prochaine infra... je dois quand même être un peu maso pour continuer de m’infliger cette vieille technologie du futur.

Billets connexes

Sunday 20 December 2015

still got my bloody french accent (2)

Le vénérable site du TMA a fait hier-soir son entrée dans le XXIème siècle, en parlant enfin UTF-8 \o/

J’en ai profité pour faire un peu de nettoyage et réparer également le compteur de visites, qui lui était entré en hibernation lors du passage à Piwik (et ça date pas d’hier...)

Billets connexes

Monday 14 December 2015

Trop vieux pour ces conneries

Le passage en PHP 7 c’est globalement bien passé, et seules quelques vieilles applis résistent encore, principalement à cause de leur utilisation de l’ante-dilluvien module mysql.

Je vais donc pour l’instant garder une instance PHP 5.4 (merci FPM) qui fait tourner:

  • nconf pour la configuration d’icinga, autant dire que je suis pas prêt d’arréter de m’en servir
  • librefm, mais last.fm à l’air de redevenir utilisable, alors...pour l’instant on laisse comme c’est
  • indefero utilisé sur la forge, le projet est mort (même le domaine n’existe plus), je cherche donc un remplaçant (sans doute GitList même si il ne gère pas les tickets)
  • l’interface DMARC fraîchement installée, mais il n’y a pas beaucoup de code à corriger, ça ne devrait pas être long.

- page 2 of 20 -